par MICHEL DERDEVET, Directeur de la communication et des relations extérieures de RTE Maître de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Paris

À l’initiative de RTE, le Conseil économique et social accueillait, le 11 juillet 2005, la première édition des « Rencontres stratégiques sur la sécurité énergétique ». Sous-titré « L’Europe en panne d’énergie? », ce colloque s’inscrivait dans l’actualité brûlante de la montée des prix du pétrole. Ouvrant le colloque, Hubert Bouchet, vice-président de la section des Activités productives, de la Recherche et de la Technologie du Conseil économique et social (CES), rappela qu’avec 400 millions de citoyens, l’Europe consomme plus de 2500 TWh d’électricité par an et que sa demande d’énergie primaire croît, faisant d’elle le premier importateur mondial d’énergie et le

deuxième consommateur derrière les États-Unis. Cette tendance devrait se poursuivre au moins jusqu’en 2030. H. Bouchet a aussi souligné que si la planète consomme de plus en plus d’énergie, plus de 1,5 milliard de personnes demeurent éloignées de l’accès aux sources d’énergie modernes. Les besoins sont donc gigantesques. Quatre tables rondes, préludes à de riches débats avec la salle, se sont succédées. La première avait pour thème « Le marché de l’énergie: la fin de la surcapacité » et la seconde, consacrée à la sécurité des approvisionnements, s’intitulait « Un cadre réglementaire et un contexte européen peu adaptés ». L’après-midi les échanges ont porté sur « Les stratégies pour préparer l’offre d’énergie aux nouveaux enjeux » et « Les grandes orientations pour la France et l’Europe ».

Source : Revue de l’Énergie, n°567, septembre-octobre 2005

Publié par Michel Derdevet

Membre du Directoire d’Enedis, dont il est le Secrétaire Général. Essayiste français spécialiste dans l'énergie, il est également enseignant à l'Institut d'Études Politiques de Paris et au Collège d'Europe de Bruges.