À l’échelle d’une vallée alpine ou pyrénéenne à la fin du XIXe siècle comme à celle de la grande Europe des 23 pays membres de l’UCTE interconnectés de nos jours, le transport de l’électricité est toujours apparu au coeur d’un processus industriel géographiquement départ et relevant quelque peu de la « magie ». Quoi d plus étonnant, en effet, que cette énergie qui circule sans déplacement de matière et dont les effets sont immédiats, tant au plan technique que sociétal?

Source : Revue Passages, 15 septembre 2007

Image d’entête : Flickr

Publié par Michel Derdevet

Membre du Directoire d’Enedis, dont il est le Secrétaire Général.
Essayiste français spécialiste dans l’énergie, il est également enseignant à l’Institut d’Études Politiques de Paris et au Collège d’Europe de Bruges.